Les talons de ses botines martelent le parquet de la chambre, son pas et vif et semble se rapprocher, j'entends la petite clé tourner dans la serrure... Et en une seconde une lumière éblouissante vient rompre l'obscurité, une main m'attrape fermement et dans un grand mouvement me projète sur le lit. Elle se tient là debout face à moi, les mains sur les hanches, me regardant d'un air conquérant. Sa peau pale, ses yeux clairs, ses cheveux... tient, elle a changé de coupe, peut être que c'est son amie en BTS  coiffure qui s'est encore exercée sur son cobaye favori... ou alors elle vient de se réveiller... c'est.. heu... disons que c'est originale comme concept capilaire. 

Ca fait longtemps que je ne l'avais pas vu! plusieurs mois sans doute. Pourtant je partage une partie de son quotidien, je l'entends se lever le matin, se coucher le soir, je l'entends discuter des heures toute seule, j'imagine que c'est parcequ'elle est au téléphone avec sa meilleure amie... sinon c'est inquiètant... Parfois je l'entends rire, d'autre fois râler, plus rarement pleurer, bref, elle est ma seule distraction et lorsque je ne l'entends plus, que le silence se mari à nouveau à l'obscurité, que le temps semble s'être arrêté , que tout reste en suspend jusqu'à son retour, je me sens seule, très seule. Alors je m'évade dans mes souvenirs, tous ces voyages que l'on a fait ensemble, l'odeur et le chahut des gares, le vacarme et les secousses de ces trains vieillissant arpentant des chemins de fers sinueux au milieux de paysages tous plus beaux les uns que les autres.